7 conseils pour un hiver sportif en pleine forme

2
315
7 conseils pour un hiver sportif en pleine forme

Passé les premier frimas, le froid s’installe, et avec lui ces petites maladies hivernales qui nous gâchent le quotidien. voici les conseils pour un hiver sportif.

 

1- Faut-il s’échauffer davantage?

L’hiver, un échauffement plus long permet d’éviter les blessures musculaires, les problèmes aux tendons et les coups de froid.
Il faut prendre plus de temps pour élever la température à l’intérieur des muscles afin qu’ils aient un rendement optimal.
L’échauffement est optimal lorsque des gouttes de sueur commencent à perler sur le front ou le cou. Le mieux est de couvrir les muscles qui travailleront le plus.
Il est nécessaire de s’échauffer en survêtement pour ne pas perdre la chaleur emmagasinée.

2- La natation peut-elle favoriser les rhumes?

Il faut savoir que la chaleur de notre corps s’échappe en grande partie par les extrémités (tête, mains et pieds) et qu’un corps froid sera beaucoup plus sensible aux virus.
Il est donc indispensable de mettre un bonnet une fois sorti de la piscine, même sur des cheveux mouillés ou humides. Le plus est de porter des chaussures bien chaudes ainsi que des gants!

3- Quels aliments permettent de mieux lutter contre les maux de l’hiver?

Il faut privilégier une alimentation à base de vitamines. L’exemple type est le foie de volaille. Il contient de la vitamine B6, qui va stimuler la sérotonine, une hormone du bien-être. Pour lutter contre la fatigue, jetez-vous sur les aliments colorés (carottes, poivrons verts, tomates). Ce sont des antioxydants qui contiennent des vitamines A, C et E, connues pour booster la vitalité.

4- Être au régime en hiver rend-il plus vulnérable aux maladies?

Non, tant que l’alimentation reste équilibrée. Les apports doivent être riches en minéraux et le régime doit être encadré par un spécialiste. Il ne s’agit donc pas de ne pas manger de protéines, car le corps risque de s’affaiblir et d’être moins combatif face aux maladies.
Le régime peut aussi être associé à des compléments alimentaires.

5- Faut-il manger plus d’aliments riches en fer?

Un bon apport en fer améliore le transport de l’oxygène par le sang et la pratique sportive évite plusieurs désagréments : maux de tête, fatigue et nervosité.
Grâce à lui, nous nous sentons plus en forme. C’est un plus, mais il ne nous permettra pas de lutter réellement contre les maladies hivernales. Le mieux est de prévenir ces maladies par de la vitamine C. Manger deux ou trois oranges par jour stimule notre système immunitaire.

6- Peut-on éviter les maladies hivernales grâce aux plantes?

On peut agir préventivement avec des plantes contre les rhumes comme contre les gastroentérites hivernales. Le mieux est de prendre de l’échinacée, qui stimule le système immunitaire (on la trouve en pharmacie sous forme de suspension intégrale de plante fraîche- SIPF), ou encore du saro (mandravasarotra), sous forme d’huile essentielle en pharmacie. En cas d’attaque virale, quand les médicaments sont inefficaces, on peut envisager en plus des plantes déjà citées du sureau en jus ou des huiles essentielles, en fonction de la pathologie (sinusite, otite, rhino…).

7- En cas de rhume, faut-il continuer le sport?

Si le rhume est très léger, la pratique sportive peut enrayer la maladie. Le phénomène de transpiration permet d’éliminer les toxines et l’oxygène respiré va tuer les microbes.
En revanche, si les muqueuses sont enflammées, la pratique sportive doit être arrêtée. L’air froid qui va entrer et sortir des voies respiratoires les irritera encore davantage. La reprise de l’activité physique ne se fera que lorsque tous les symptômes auront disparu.

7 conseils pour un hiver sportif en pleine forme
5 (100%) 4 votes
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.