Faut-il craindre les lampes LED?

0
366
Faut-il craindre les lampes LED?

De plus en plus présentes dans nos systèmes d’éclairage, les lampes LED s’avèrent au premier abord plus économiques et plus écologiques. Mais qu’en est-il pour la santé?

Publié en 2010, un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) révélait la phototoxicité de ces lampes issues de la technologie électronique. Depuis, si les fabricants semblent avoir pris en compte les recommandations de l’ANSES, quelques précautions sont toujours de mise.

Comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement des LED relève de la physique quantique des semi-conducteurs. Les semi-conducteurs (comme le silicium ou le gallium) sont des matériaux à mi-chemin entre les conducteurs (métaux) et les isolants (plastique ou verre, par exemple). Le procédé repose sur l’émission d’un photon produit grâce à la recombinaison d’un électron et d’un trou dans un semi-conducteur.
Les premières LED blanches sont peu à peu apparues sur le marché et sont maintenant de plus en plus puissantes.
Pour produire de la lumière blanche, le procédé le plus répandu couple une LED bleue à un phosphore jaune.

Les avantages des LED

Le principal souci des lampes à incandescence est qu’au moins 95% de l’énergie injectée dans ces systèmes est convertie en chaleur et donc perdue.
La fin de l’utilisation des lampes à incandescence et leur remplacement par les LED et autres lampes basse consommation a donc été programmée pour 2017. Les lampes à LED ont l’avantage de convertir l’énergie électrique avec une meilleure efficacité. Elles consomment donc moins d’énergie à l’utilisation. Mais il faudrait tenir compte du bilan énergétique global, qui intègre leur fabrication et l’extraction des matériaux à partir desquels elles sont fabriquées : notamment les terres rares.
Les LED sont des systèmes d’éclairage beaucoup moins consommateurs d’énergie que d’autres types d’éclairage et ont des durées de vie a priori plus longues.

Quels risques?

Malgré l’attrait que représentent les LED en termes de consommation d’énergie certains risques ont été relevés par l’ANSES. Sur le plan de la santé, les LED posent trois questions. La première est la forte directivité des LED nues : leur luminance, c’est-à-dire la quantité de lumière par unité de surface lumineuse, est très importante, environ mille fois plus qu’une lampe à incandescence. Cette forte luminance peut créer un éblouissement, voir un aveuglement et pourrait engendrer des accidents. Le second point est lié au déséquilibre spectral des LED blanches, qui contiennent une forte proportion de lumière bleue. L’effet phototoxique de cette lumière bleue pourrait, dans le cas d’expositions répétées altérer les cellules de la rétine. Les adultes sont plutôt bien protégés, mais le cristallin des enfants, qui n’a pas encore jauni, ne filtre pas correctement cette lumière bleue, tout comme pour les personnes atteintes de certaines pathologies oculaires.
Nous ignorons encore à quelle fréquence et sur quelle durée l’exposition aux LED pourrait provoquer des lésions. Enfin, notre horloge veille-sommeil est en partie régulée par une sensibilité à une longueur d’onde particulière de la lumière, à 480 nanomètres, or certaines LED émettent très peu dans cette longueur d’onde, ce qui pourrait déstabiliser ce rythme, engendrant par exemple des troubles du sommeil.

Précautions et préconisations

En cours de mise à jour actuellement, le rapport de l’ANSES, préconisait un travail sur les normes concernant la sécurité photobiologique ainsi que la limitation de mise sur le marché de certaines LED dans des groupes de risque photobiologique élevés. «Nous avions recommandé en 2010 de recouvrir les lampes à LED nues d’un diffuseur qui évite le contact direct avec les yeux des utilisateurs, a déclaré Olivier Merckel, chef de l’unité d’évaluation
des risques liés aux agents physiques à l’ANSES. Nous avons également déconseillé d’utiliser les LED nues en éclairage direct pour les crèches ou les écoles, ce qui est aussi valable pour les particuliers, afin d’éviter l’éblouissement.» Se pose encore la question de l’utilisation de ces LED dans les écrans d’ordinateur ou encore de téléphone, qui, bien que la luminance diffère, expose l’œil aux contacts de la lumière bleue de manière souvent prolongée.

Faut-il craindre les lampes LED?
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.