Comprenez ce que pense votre chien

0
66
Comprenez ce que pense votre chien

Votre chien est traversé par des émotions qui sont parfois bien difficiles à décrypter !
Voici quelques situations concrètes qui vous aideront à mieux saisir ce qu’il ressent.

IL SE FROTTE À VOUS, IL VOUS AIME

Dépendant de l’homme par excellence (contrairement au chat), le chien utilise les contacts corporels pour communiquer. Le fait de toucher son maître libère en lui l’ocytocine, l’hormone du plaisir. Cependant, la façon dont il se colle à vous traduit des états émotionnels différents. S’il est zen et qu’il a envie d’un câlin, il viendra simplement se frotter le flanc à vos jambes. S’il se colle à vous de façon un peu plus figée, cela signifie qu’il a peur et qu’il sollicite votre aide. Ça peut être le cas quand il se retrouve face à un adversaire ou une situation nouvelle pour lui.

IL SE REDRESSE QUAND IL EST BIEN DANS SA PEAU

La posture générale de votre chien vous donnera une première impression de ses sentiments du moment. En gros, plus il a confiance en lui, plus sa silhouette augmente en hauteur et en volume. À l’inverse, elle diminuera si votre compagnon est moins sûr de lui. Si sa queue est relâchée, sa gueule entrouverte et sa démarche souple et rapide, rassurez-vous : votre toutou est complètement décontracté ! Une posture basse avec la tête abaissée, les membres repliés et la queue sous le ventre sont en revanche des signes qui marquent la peur.

UN VRAI SHERLOCK HOLMES AVEC SA TRUFFE

Si vous percevez en priorité le monde avec vos yeux, sachez que lui utilise d’abord son nez. Faites le test. Invitez des amis chez vous et installez-les sur le canapé. Votre chien va se mettre à les renifler. Grâce aux odeurs collectées dans des zones riches en informations (les mains, les pieds, les oreilles) il sera capable de reconnaître s’il s’agit d’un enfant, d’un homme ou d’une femme en âge de se reproduire ou ménopausée. Il peut aussi s’informer des endroits où votre invité est passé et des personnes ou des animaux qu’il a croisés…

UN GRAND ADEPTE DES RITUELS

Votre animal est très « cadré » dans sa tête. Autrement dit, il adore les rituels. S’asseoir et tendre la patte pour obtenir une friandise, gratter la porte pour demander son ouverture, fixer sa gamelle pour réclamer ses croquettes… Ces petites habitudes sont à encourager dès le plus jeune âge par une caresse, car elles renforcent la communication entre vous et votre chien. Attention, certains rituels peuvent devenir plus gênants comme quand il veut votre nourriture lorsque vous êtes à table. Le mieux dans ce cas est de ne pas répondre à ses sollicitations et de le renvoyer gentiment à son panier.

S’IL EST INQUIET OU MAL À L’AISE, IL SE LÈCHE

… la truffe. C’est un signe que l’on observe souvent chez les chiens les plus timides. Ce geste leur permet d’évacuer leur stress quand ils se font réprimander ou lorsqu’ils croisent un inconnu. Votre chien envoie ainsi un signe de paix. Certains individus se lécheront plutôt les babines, mais le message délivré est exactement le même.

IL EST PERDU ? IL SE GRATTE !

Il vous arrive de vous ronger les ongles face à un problème qui vous dépasse ? Votre chien peut adopter le même comportement pour réduire sa tension émotionnelle. Par exemple, il va se gratter l’oreille quand il ne comprend pas un ordre que vous lui donnez et que vous perdez patience. Dans ce cas, accordez-lui une petite pause et reprenez calmement l’exercice. Attention, si le grattage est répété, il souffre peut-être d’une lésion cutanée.

SES OREILLES ? DE VÉRITABLES RADARS

Il n’y a pas que l’odorat qui soit très développé chez votre ami. Il est capable de vous identifier au simple bruit de vos pas et de deviner votre état d’esprit aux intonations de votre voix. La position des oreilles est aussi un bon indicateur de son humeur. Par exemple, il les abaissera en signe de soumission si vous le réprimandez, car le ton de votre voix l’intimide. Un moyen de vous dire qu’il a bien compris le message.

IL VOUS REGARDE FIXEMENT POUR S’IMPOSER

Sa manière de vous regarder est pour lui un bon moyen de communiquer avec vous. Par un regard fixe et persistant, il cherche à affirmer son autorité. Enamouré, son regard signifie qu’il boit vos paroles lorsque vous lui parlez. Observez bien aussi le mouvement de ses paupières. Avec un clignement, il peut montrer ses bonnes intentions à quelqu’un avec qui il souhaite entrer en communication. Quant à ses pupilles, elles se dilatent au fur et à mesure que son irritation grandit… dans ce cas, mieux vaut le laisser tranquille.

IL BÂILLE QUAND IL STRESSE

Il peut se mettre à bâiller très fort ! Ne vous méprenez pas, ça n’est pas toujours un signe de fatigue, mais plutôt une façon de faire face à une situation inconfortable : dans la salle d’attente du vétérinaire, dans les bras d’une personne qui serre un peu trop fort ou à la suite d’une frustration alimentaire, par exemple. Le fait de bâiller l’aide à se calmer et à signaler ses intentions pacifiques.

Il ressent les mêmes émotions que nous

Le chien est traversé par les mêmes émotions que l’homme. Il existe quatre émotions fondamentales qui sont la joie, la colère, la peur et la tristesse. Leur déclenchement répond exactement au même processus que chez l’être humain, à savoir d’abord un choc électrique dans le système limbique, la partie du cerveau qui gère les émotions. Ce choc va ensuite entraîner des réponses comportementales automatiques qui ne sont pas en lien avec la conscience. Enfin, chaque émotion donne lieu à des variantes : elles vont de la sérénité à l’euphorie pour la joie, de l’irritation à la rage pour la colère, de la crainte à la panique pour la peur, et enfin, du chagrin à la détresse pour la tristesse.

Comprenez ce que pense votre chien
5 (100%) 6 votes
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.