Comment défiscaliser avant le 31 décembre

1
862
Comment défiscaliser avant le 31 décembre

Plus que quelques jours pour défiscaliser sur ses revenus de 2015 ! Que faire et que choisir sans se tromper.

La fin de l’année 2015 approche à grands pas et il est plus que temps de se préoccuper d’éventuelles solutions de défiscalisation.Même s’il est préférable de s’y prendre plus tôt pour avoir davantage de choix, comme acheter un bien immobilier défiscalisant en queue de programme (lois Pinel, monuments historiques, Malraux), il est encore possible de placer son argent habilement afin d’alléger la prochaine facture fiscale. Plusieurs options à faire jouer avant le 31 décembre accordent des réductions d’impôt sur le revenu. En souscrivant à certains placements, les contribuables assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) vont, en sus, faire baisser leur assiette taxable et donc mécaniquement réduire leur impôt sur la fortune de 2016, voir y échapper.

Ne pas se laisser aveugler par l’attrait fiscal

Même à la dernière minute, le contribuable dispose encore d’une panoplie de solutions intéressantes, mais parfois risquées : les plans épargne retraite, les SCPI fiscales, investir dans une entreprise ou une oeuvre cinématographique, sans oublier les généreux dons aux associations… La réduction d’impôt, selon les solutions, peut être très alléchante (jusqu’à 66 % de réduction d’impôt sur le revenu et 75 % de réduction à l’ISF).
Par ailleurs, certaines opérations de défiscalisation permettent de réduire l’impôt, mais aussi le revenu imposable (contrats retraite Perp et Madelin, dons, FIP et FCPI) et ont donc un pouvoir défiscalisant d’autant plus important que le contribuable se situe dans une tranche élevée d’imposition.
Toutefois, même si l’on est pressé, il faut garder en tête que le bonus fiscal doit rester un critère parmi d’autres emportant la décision. «Il y a toujours cette tendance en fin d’année à chercher la niche fiscale, en oubliant rendement et frais de gestion, ce qui peut entraîner des déconvenues dans le futur», prévient Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne. Les frais de souscription aux SCPI fiscales, par exemple, sont généralement élevés (autour de 10 %) et les rendements moyens moins intéressants qu’une SCPI de rendement (qui n’accorde pas d’avantage fiscal). Il est donc indispensable de réfléchir à l’intérêt de l’opération dans son ensemble et de s’assurer qu’elle s’intègre dans la stratégie patrimoniale (d’abord souscrire un Perp pour celui qui en est dépourvu, plutôt qu’à une SCPI par exemple). Il faut aussi anticiper son avenir professionnel et personnel (expatriation, risque de chômage, départ en retraite plus ou moins proche…), car il aura forcément un impact sur le choix. Or, certains produits doivent être conservés (très) longtemps, ce qui pèse lourd sur le dos de l’investisseur. Le Perp, par exemple, ne peut être cassé et doit se conserver jusqu’à la retraite…
Les autres placements bloquent les sommes d’argent plusieurs années, sans garantie de récupérer le capital à 100 %.

Gare au plafonnement global des niches fiscales

Autre élément à prendre en compte avant de se précipiter : le plafonnement global des niches fiscales, dont le but est d’empêcher les défiscalisations abusives. Chaque foyer fiscal ne peut bénéficier de plus de 10.000 € d’avantages fiscaux par an (réductions et crédits d’impôt cumulés), quel que soit son niveau de revenus. Les réductions fiscales au-delà de ce seuil ne sont pas reportables. Elles sont donc perdues.
Avant d’envisager un énième placement défiscalisant, il est donc impératif de faire le point sur les réductions et les crédits d’impôt déjà obtenus en 2015 (emploi à domicile, travaux écologiques dans la résidence principale, autres placements immobiliers…). Il ne faut pas non plus oublier les avantages fiscaux des années précédentes qui continuent à courir (par exemple, report de déficit foncier).
Toutefois, toute règle a ses exceptions. Si le plafond de 10.000 € est déjà atteint, il faut se tourner vers certains dispositifs qui échappent au plafonnement global ou autorisent un report de l’excédent sur les années suivantes.

Comment défiscaliser avant le 31 décembre
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.